Rachid Arhab, conseiller au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), a regretté mercredi que les principales chaînes nationales aient décidé de ne pas diffuser les épreuves Paralympiques. France Télévisions et les chaînes privées pourraient diffuser davantage de direct, a estimé le président de la mission sport du CSA. Mais ce n’est pas trop tard. Les chaînes peuvent encore le faire, notamment pour le tennis ou le rugby, des disciplines extraordinaires et spectaculaires à voir et qui valorisent le handicap, a ajouté M. Arhab.

Les chaînes se sont engagées à faire plus de reportages et de magazines en amont. De ce point de vue, il me semble qu’il y a des avancées. Aux Paralympiques de Pékin, on n’avait presque rien vu, a continué Rachid Arhab.

Seule la chaîne locale TV8 Mont-Blanc a prévu de diffuser des épreuves en direct avec 77 heures de programmation.