Victor Dubuisson a toujours du mal avec les médias, surtout quand ils sont français…

Se faire traiter de pauvre type sur le site du journal du golf. C’est du même niveau que leur journalisme. En un tweet, Victor Dubuisson a confirmé toute la rancœur qu’il a contre l’Equipe. Nos confrères n’y sont pour rien quant au commentaire désobligeant d’un internaute sur le caractère du meilleur golfeur français du moment. Qu’importe pour le principal intéressé, toujours en délicatesse quand il s’agit de s’adresser à un média français. Ses interviews sont aussi rares que les tournois où ils passent à côté.

Mon entourage me connait, je suis discret et je ne demande rien à personne, expliquait-il à l’Equipe en avril dernier, regrettant les commentaires négatifs le concernant sur Internet. Sans chercher pour autant à tenter de changer l’image qu’il renvoie. Sa belle remontée au British Open, où il pointe à la 12e place après avoir rendu une carte de 66 vendredi, ne l’a pas calmé. J’ai entendu que j’avais disparu, que Victor Dubuisson s’était envolé, que je n’étais plus 23e mondial, que je n’étais plus premier du ranking de Ryder Cup. Enfin, de ce que j’ai pu lire, hein, genre il est passé où, il est plus là…, a-t-il asséné.

La réponse de l’Equipe


Le journaliste de l’Equipe présent à ce moment a décidé de lui répondre dans une colonne publiée sur le site internet du quotidien sportif. Du haut de notre petite carrière de reporter, on peut affirmer sans crainte qu’il est le sportif le plus écorché vif qu’on ait jamais rencontré. Il a parfaitement le droit de nous mépriser, aucun problème là-dessus. Mais il n’a pas le droit de boycotter systématiquement toute question venant de notre part, car le golf professionnel est un business où tout le monde est impliqué, écrit Philippe Chassepot.

Notre confrère conclut, en tentant d’arrondir les angles : Le pire, c’est qu’on ne lui veut aucun mal, tellement on est ravis d’avoir enfin un joueur de classe mondiale dans l’hexagone. Et le pire de tout, c’est pour le lecteur, au final. Parce que quand Victor Dubuisson a envie de parler de golf, ce qu’il raconte est vraiment fascinant. A voir ce que pensera le principal intéressé de cette réponse.