Le sport comme école de la vie ? Ça ne peut pas être plus vrai pour Benjamin Dutreux. Sport.fr et le Crédit Agricole vous proposent de voir ou revoir le portrait de Benjamin Dutreux.

Pour lui, c’est clair, « C’est grâce à ses premières courses au large qu’il a appris à se poser et que a gagner en maturité. » « A mes débuts de skipper, j’étais râleur, j’ai pas mal changé d’équipiers parce que j’avais un esprit de compétiteur assez insupportable pour pas mal de personnes. Lors de ma première course en solitaire, je me rappelle que je me disais que je n’avais pas besoin de dormir et que je tiendrai “à la niaque”. Mais je me suis retrouvé tellement fatigué que je prenais des décisions qui manquaient de lucidité. C’est là où le sport a une influence sur le tempérament. Cela m’est arrivé, en étant un peu chien fou, de sortir de mes gonds parce que je perdais une place dans la course, avant de réaliser qu’il allait falloir que je gère les choses seul, donc avec calme« , explique-t-il.

Portrait à découvrir dans son intégralité ci-dessous.