Le hockey sur glace n’est pas le sport le plus médiatisé aux Etats-Unis et encore moins en Europe. Pourtant, la Ligue nationale nord-américaine de hockey sur glace (NHL) signe le partenariat le plus important de son histoire avec le brasseur Molson.

Cette saison, la NHL est liée à l’Américain Anheuser-Busch. Ce dernier communique avec ses marques Bud Light aux Etats-Unis et Labatt au Canada. à partir de la saison 2010-2011, la NHL aura un nouveau partenaire bière avec le concurrent canadien, Molson. Lui aussi utilisera deux marques : Molson Coors aux Etats-Unis et Miller Coors pour le Canada. L’entente, couvrant une période de 7 ans, est valorisée entre 375 et 400 millions de dollars (265 à 283 M€) ! Un record. Chaque saison, la NHL et ses franchises se partageront 53 millions de dollars au minimum. L’investissement qu’ils font nous aidera à lancer un grand nombre d’actions marketing et de promotions que nous avons mises au point, indique John Collins, directeur d’exploitation de la NHL. C’est un partenariat qui nous permet d’accroître notre niveau d’implication dans le hockey, qui était déjà une part importante de notre marketing estime Ian Freedman, PDG de Molson Coors. Le hockey et la bière vont ensemble, continue-t-il. Les amateurs de hockey sur glace seraient les plus grands buveurs de bière parmi les sports majeurs nord-américains. Ce que confirme Andy Angleterre, vice-président exécutif et directeur du marketing de Miller Coors. Nous disposons de données qui montrent que les amateurs de hockey sont les plus grands buveurs de bière d’une ligue de sport majeur, explique-t-il au New York Times.

Selon la NHL, le revenu des partenariats a grimpé de 32% depuis 2008-2009. Cette saison, le NHL a renouvelé les accords avec Bridgestone, Cisco Systems et McDonald’s et en a signé des nouveaux avec Canadian Tire, Tim Hortons, BlackBerry, Discover (aux Etats-Unis) et Hershey’s (au Canada). Mais le contrat avec le brasseur est de loin le plus important.
Chassé-croisé entre les brasseurs

Molson prend aujourd’hui la place d’Anheuser-Busch en NHL alors que l’Américain avait délogé en mai dernier le Canadien de son entente avec la NFL, la ligue de football américain. Un accord de six ans, estimé à 1,2 milliard de dollars.