Nikola Karabatic, par le biais de Kara’Com, la société qui gère les droits à l’image, a assigné lundi la société de location de voitures Sixt en référé pour non respect de son droit à l’image, après une pub mettant en scène le handballeur, a-t-on appris auprès de son agent. Sixt a lancé lundi une campagne de pub avec un slogan – M. Karabatic, à ce prix là, on parie que vous allez louer! – faisant référence à l’affaire des soupçons de match truqué dans laquelle Nikola Karabatic a été mis en examen en compagnie d’autres joueurs.

Pour Sixt, il s’agit d’un humour décalé, mais dans le camp de Karabatic on n’a pas apprécié que l’image du champion olympique soit utilisée sans prévenir et détournée à ses dépens, selon son agent Bhakti Ong. Mis en examen mardi dernier pour escroquerie dans l’affaire des soupçons de match truqué, Nikola Karabatic est toujours au chômage technique puisque sa remise en liberté a été assortie d’une mesure de contrôle judiciaire l’empêchant de rencontrer l’encadrement du club et les autres protagonistes du dossier.