Malgré l’élimination prématurée de l’Angleterre, dès le premier tour, la Coupe du monde de rugby est un succès. Notamment sur le plan commercial, comme annoncé avant même le match d’ouverture par les organisateurs. Les recettes sont en hausse de 50% par rapport à 2011 en Nouvelle-Zélande, a rappelé Brett Gosper, le directeur général de World Rugby sur BBC radio. Cela comprend les revenus en provenance des sponsors, des droits de retransmission télé, et des hospitalités. Tous ces secteurs ont très bien fonctionné. Et tous ces revenus seront réinvestis dans le jeu. Brett Gosper promet que 105 millions de livres livres (202 millions d’euros) seront dévolus au développement du rugby.

Dans les travées, la fréquentation depuis le début du tournoi a dépassé les 2 millions de spectateurs à l’issue des quarts de finale qui ont eux enregistré la présence de plus de 300.000 personnes à Twickenham et Cardiff. Pour mémoire, plus de 2,4 millions de billets ont été vendus pour les 48 matches de la compétition.

Les Fanzones non plus ne désemplissent pas, puisque 60.000 personnes ont encore assisté aux quatre rencontres du week-end pour porter à 830.000 le nombre de personnes présentes depuis le 18 septembre dans les enceintes réservées.