Le journal officiel a publié lé décret relatif à l’attribution de primes liées aux performances olympiques et paralympiques. Ce texte traduit pour la première fois à titre officiel et permanent la reconnaissance de la nation aux performances de ses sportifs, souligne le ministère des Sports.

Il établit ainsi une prime, versée par l’Etat, pour les sportifs français ayant obtenu une médaille aux Jeux Olympiques et Paralympiques, ainsi qu’aux guides ayant concouru avec un sportif médaillé aux Jeux Paralympiques. Ce décret permet une égalité parfaite des primes entres les sportifs, masculins ou féminins, pour les Jeux d’été ou les Jeux d’hiver, mais aussi entre les compétitions olympiques et paralympiques.

Il est naturel que l’Etat souligne et reconnaisse le caractère exceptionnel de telles performances sportives. Ces médailles olympiques couronnent un travail acharné et collectif, qui ont un impact majeur sur la pratique sportive de nos concitoyens, notamment dans les clubs. Ce décret est aussi la juste reconnaissance de la nation envers celles et ceux qui font rayonner la France, souligne Valérie Fourneyron.

Le montant de la prime, fixé par arrêté, est de 50.000 euros pour une médaille d’or, de 20.000 euros pour une médaille d’argent et de 13.000 euros pour une médaille de bronze. A noter que pour les Jeux Paralympiques, les primes n’interfèrent pas dans le calcul des prestations compensatrices du handicap (Allocation aux adultes handicapés, prestation de compensation du handicap, etc.).