François Fillon a déclaré à propos de la secrétaire d’Etat aux Sports Rama Yade qu’on ne peut être au gouvernement tout en étant en opposition avec la ligne défendue par l’exécutif, dans un entretien au Monde daté de vendredi. Lorsque l’on est secrétaire d’Etat, on est sous l’autorité d’un ministre. C’est contraignant, mais c’est la règle du jeu, dit-il, évoquant le cas de celle qui s’est opposée aux arbitrages de sa ministre de tutelle, Roselyne Bachelot, sur la question du droit à l’image collective des sportifs.

On ne peut pas être au gouvernement et en opposition avec la ligne du gouvernement, insiste le Premier ministre, qui mardi s’en était déjà pris à la secrétaire d’Etat aux Sports lors de la réunion de groupe des députés UMP. Les membres du gouvernement sont porteurs de l’intérêt général, pas seulement des intérêts qui s’expriment auprès de leur ministère, dit-il encore.

Nicolas Sarkozy avait lui-même jugé la veille que Rama Yade, qui s’est affranchie à plusieurs reprises ces derniers mois de la tutelle de l’Elysée sur plusieurs dossiers, avait une difficulté à s’insérer dans une équipe, quelle qu’elle soit.