Laurent Jalabert renonce à ses activités de consultant sur le Tour de France. Accusé d’avoir eu recours à l’EPO lors du Tour 1998, l’ancien coureur renonce à ses interventions auprès de France Télévisions et de RTL. Afin de pouvoir préparer une défense sereine le moment venu, j’ai décidé en toute liberté de suspendre dès aujourd’hui mes collaborations en tant que consultant auprès des différents médias, indique l’ancien sélectionneur de l’équipe de France dans un communiqué. France Télévisions prend acte de cette décision, expliquant que face aux soupçons dont il est l’objet, Laurent Jalabert a souhaité suspendre provisoirement sa collaboration en tant que consultant dans les médias, en attendant de faire la clarté sur la réalité des accusations qui pèsent sur lui.

Je suis l’objet de révélations qui n’ont été portées à ma connaissance que par voie de presse, et sans aucun élément de droit, a expliqué Jalabert. Je ne souhaite pas que ces évènements puissent ternir la fête du centième Tour de France, ni qu’ils puissent porter préjudice à l’image de mes partenaires, a souligné l’ancien coureur.