La BBC doit se préparer à une sévère cure d’amaigrissement. La célèbre radio-télévision britannique s’apprête à fermer la moitié de son site internet, réduire les dépenses sur les programmes importés des Etats-Unis et fermer deux stations de radio, afin de réduire sa taille pour faire de la place à ses concurrents. Le tout doit s’accompagner d’une réduction du quart des effectifs et du budget.

Tels sont les principales conclusions rédigées par le directeur-général de la BBC Mark Thompson dans un rapport stratégique devant être publié en mars et révélées par le quotidien britannique The Times. Il devrait également limiter le budget d’acquisition de droits de retransmissions sportives à 8,5% de la redevance annuelle qui finance la BBC, laquelle s’élève actuellement à 3,6 milliards de livres (environ 4 milliards d’euros).

La BBC, financée par une redevance prélevée sur les foyers possédant un téléviseur, est régulièrement l’objet de critiques de ses concurrents qui dénoncent une position dominante déloyale. C’est pourquoi, elle entend donner des gages sur sa capacité à se réguler d’elle-même alors qu’un prochain changement de majorité parlementaire et l’arrivée d’un futur gouvernement conservateur pourrait demander des coups plus sombres encore.