La Roma a présenté le projet pour son futur stade, dont la livraison est prévue pour le début de la saison 2016-2017, pour un coût estimé d’un milliard d’euros.

Après la Juvetus Turin, c’est au tour de la Roma de voir les choses en grand pour son futur stade. Les dirigeants du club de la capitale ont présenté en grande pompe leur projet de stade pour remplacer le Stadio Olimpico, partagé avec les voisins et rivaux de la Lazio.

Un écrin flambant neuf de 52 500 places, dont la capacité pourra être portée à 60 000 places, qui sera construit dans le Sud de Rome, au bord du Tibre, le fleuve traversant la ville. Un centre d’entraînement, pour lequel Rudi Garcia et Francesco Totti notamment ont été consultés, est prévu aux abords, en plus d’une station de train. Le coût ? Un milliard d’euros au total, dont 300 M€ pour le stade. Le tout sera financé par des fonds privés, avec notamment l’apport financier de Nike, principal sponsor du club aux mains d’une famille américaine.

Nous avons dit dès le premier jour que nous ne demanderions pas un sou ni à Rome ni à l’Italie, nous assurerons tous les financements nécessaires, a déclaré James Palleta, le président de la Louve, présent lors de cette conférence de presse au même titre que Rudi Garcia et ses joueurs. Les choses ne devraient pas traîner : les dirigeants espèrent pouvoir débuter la saison 2016-2017 dans le nouveau stade, dont la construction devrait prendre deux ans.