TF1 est-elle vraiment prête à laisser partir la Ligue des Champions sur une chaîne concurrente ? C’est en tout cas ce que laisse entendre le PDG de la chaîne, Patrick Le Lay, dans une interview accordée à L’Expansion.

TF1 serait bien entendu candidat au rachat de Canal + si la chaîne cryptée était mise en vente, a déclaré le PDG de TF1 Patrick Le Lay dans une interview à L’Expansion. Si c’était à vendre, je serais candidat, bien entendu, a-t-il dit, relevant que pour le moment, la loi autorise TF1 à avoir 15% de Canal+ et 100% de CanalSatellite, le bouquet satellitaire détenu par Canal+ (66%) et Lagardère (34%). L’objectif de TF1 est d’être leader, en clair et en payant, dans les années à venir, a-t-il souligné.

Pour le patron de la chaîne privée, il ne peut pas y avoir plus de deux opérateurs privés importants face aux chaînes publiques. Autrement dit, entre TF1, Canal + et M6, il y aurait un opérateur de trop. Interrogé sur la pérennité du leadership de la Une, il assure que si M6 voulait jouer dans la même catégorie, il faudrait qu’elle admette de perdre 300 millions d’euros par an pendant des années, et il n’est même pas sûr que cela suffise…

Le PDG de TF1 en profite pour jeter un pavé dans la mare. Patrick Le Lay juge que certaines compétitions de football pourraient disparaître de l’antenne des grands diffuseurs. Mais il assure que Cela ne veut pas dire que les sommes investies dans le football vont baisser. Le Lay s’explique. Les droits du football portent sur l’équipe de France, le championnat de France, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, le championnat de l’UEFA et la Champion’s League. Vous pouvez très bien conserver la même masse d’argent mais avoir des produits qui disparaissent des grands réseaux parce qu’ils ne sont plus rentables. Principale épreuve visée ? La Ligue des Champions ! L’un des produits phares de TF1 (la Une verse tout de même, avec Canal +, 87,66 millions d’euros par an pour la compétition). Selon Patrick Le Lay la formule actuelle est médiocre. Il prévient que la Champions’ League risque de ne plus être diffusée en France et que Si un concurrent en veut il est prêt à lui laisser les droits.

Simple avertissement destiné à faire baisser le montant des droits lors des prochaines négociations (les contrats courent jusqu’à fin 2003) ou vraie mise en garde ? Affaire à suivre.

France Allemagne Italie Espagne Angleterre
97/98 16,2 % 14,1 16,3 13,5 14,2
98/99 15,2 % 13,2 15,5 9,6 19,9
99/00 13,5 % 5,5 11,8 16,6 15,7
00/01 12,5 % 8,9 10,7 14,8 13,8
01/02 11,8 % 7,4 10,7 11,6 13,1