C’est un KO sans appel. Et prévisible. La reprise de la Ligue 1 s’est soldée par un bide médiatique vendredi dernier. L’affiche Montpellier-Toulouse (1-1) n’a pas fait le poids avec les Jeux olympiques de Londres. Ils étaient 350.000 abonnés très curieux devant Canal+ pour cette reprise, alors que la rencontre était codiffusée par beIN Sport. A la même heure, France 2 faisait le plein avec le concours du saut à la perche de Renaud Lavillenie et la demi-finale de handball France-Croatie : 5,1 millions de téléspectateurs en moyennes, avec une pointe à 8,7 millions (48,5% de part d’audience) pour la médaille d’or du perchiste. Le troisième pic d’audiences JO pour France Télévisions après la finale du 100 m (10 millions) et du 200 m (9,6 millions). A l’inverse, Montpellier-Toulouse devrait longtemps truster la première place de la pire audience de la L1 cette saison en prime time. La rencontre a déjà fait pire que les 600.000 abonnés de Lorient-Rennes la saison dernière (26e journée).

Le lendemain, le multiplex a également fait un four avec 680.000 abonnés. La saison passée, sans Zlatan Ibrahimovic au Paris SG, Canal+ avait rassemblé 1,5 million d’abonnés pour le rendez-vous. Le dimanche enfin, la chaîne cryptée s’est reprise avec 1 million d’abonnés pour Reims-Marseille (0-1) malgré la concurrence de la cérémonie de clôture des Jeux sur TF1 (5,1 millions de téléspectateurs), démarrée il est vrai à 22 heures.