Le Qatar a dévoilé samedi le design du stade qui servira d’écrin à la finale de sa Coupe du monde 2022, non loin de la capitale Doha.

Pour ce premier Mondial au Moyen-Orient, qui se jouera en hiver à partir de fin novembre 2022, les Qataris avaient déjà présenté sept stades. Le huitième, dévoilé samedi en grande pompe, est le dernier. Sorte de soucoupe aux formes arrondies, le Lusail Stadium – du nom de cette ville créée de toutes pièces pour l’occasion à 15 km de Doha – comptera 80 000 places et doit être livré en 2020. «Le nouveau stade est un clin d’oeil à notre passé et un symbole de notre grand avenir», a résumé Hassan al-Thawadi, responsable de la commission chargée de l’organisation de la compétition, devant l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani ainsi que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Dessiné par un cabinet d’architectes britanniques, Foster and Partners, le stade s’inspire de l’artisanat arabe traditionnel, tout en dorure et en rondeur, a souligné la commission.