Dans son village natal de Langoiran, en Gironde, Alain Giresse a un stade qui porte son nom. Mais celui-ci est au cœur d’un débat auprès des élus locaux, qui verraient bien un écoquartier remplacer l’équipement sportif, qui tombe en ruines. De quoi énerver l’ancien joueur des Girondins et de l’équipe de France : On défend un lieu de vie. Pourquoi veut-on construire des villes dans les villages ? Moi, le lieu ne me paraît pas démodé. C’est un poumon vert. Ici, une personne âgée qui veut se promener, elle n’a que le stade. C’est aussi pour les écoles. On fait même des kermesses sur ce terrain. (…) Le maire a proposé à la place un terrain synthétique dans un autre quartier. Mais il ne sera pas homologué et en plus cela coûterait une fortune. Le dossier semble avoir pris du recul suite à l’opposition de nombreux habitants du village, mais le projet ne serait pas totalement abandonné. Le stade Alain Giresse pourrait donc bien finir par disparaître dans quelques années.