L’économie britannique profite des performances de son équipe nationale en Asie. Le secteur alimentaire notamment est ravi de voir les coéquipiers de David Beckham se hisser en quart de finale de la Coupe du Monde.

Revue de détail. Le supermarché Sainsbury estime vendre jusqu’à 1.000 pintes de bière par minute ! Les ventes de cake Jaffa, biscuits préférés des joueurs, ont augmenté de 300%. Les clients de Marks & Spencers font des provisions de pizzas et de sandwiches. Le supermarché ASDA a prévu 80.000 bouteilles de bière supplémentaires en prévision du match contre le Brésil vendredi. Il s’attend à en écouler 20 millions au total dans la nuit de jeudi à vendredi.

La tenue du parfait joueur de football est également très prisée. Chez JJB Sports, les ventes augmentent avec les performances de l’Angleterre. Les maillots rouges de la sélection (équipée par Umbro), proposés au prix de 35 livres sterling (54,59 euros), sont quasiment introuvables dans les rayons. Sainsbury annonce également avoir vendu autant de produits dérivés avant le début du Mondial que pendant toute la durée de la Coupe du Monde 1998. ASDA a vu ses ventes de téléviseurs augmenter de 75% et Dixons a bien compris l’enjeu de ce Mondial en ouvrant ses portes tôt le matin pour que les fans puissent suivre les matches. Même chose pour Marks & Spencers qui a installé 15 écrans géants dans ses magasins.

Conséquence inattendue de la Coupe du Monde : les Anglais feraient plus l’amour. Chez ASDA, les ventes de préservatifs ont doublé depuis le début du Mondial (?).