La Fédération internationale de football (Fifa) a réfuté dans un communiqué publié lundi les accusations d’une émission de la chaîne britannique BBC évoquant une affaire de corruption impliquant l’instance internationale.

Dans un reportage de l’émission d’investigation Panorama, qui s’était rendue célèbre en révélant une affaire de corruption concernant les JO 2012, la BBC affirmait que la société ISL, spécialisée dans l’acquisition et la commercialisation de droits de retransmissions d’événements sportifs, avait versé des commissions occultes à des responsables de la Fifa pour être assuré de remporter l’appel d’offres pour la diffusion de Coupe du monde. Basé en Suisse, ISL a déposé le bilan en 2001 et ses liquidateurs ont trouvé dans ses archives des documents indiquant qu’il y aurait eu corruption.

Le fait est que la Fifa est victime d’irrégularités commises dans le passé par la société ISL, affirme le communiqué de la Fifa. La Fifa attend avec impatience les conclusions de la justice suisse, dont elle soutient les procédures, se défend la Fifa.