Le contrat signé entre TF1 et la Fédération française de football (FFF) en 2009 est décidément hors norme. Voici pourquoi.

On savait déjà qu’il était indexé sur les audiences des matches télévisés de l’équipe de France et qu’il était également dépendant du nombre de matches diffusé. C’est en effet à la FFF de s’assurer que TF1 puisse retransmettre les matches des Bleus disputés à l’extérieur. Ce qui n’est pas chose facile. Plusieurs rencontres ont échappé à la FFF, et donc à TF1. M6 ayant acquis plusieurs rencontres (Bosnie-France le 7 septembre 2010, Luxembourg-France en mars 2011, plus la Roumanie le 6 septembre dernier en attendant deux rencontres qualificatives pour la Coupe du monde 2014 avec les déplacement en Finlande et en Géorgie). Ces impairs coûtent un million d’euros de pénalité à la FFF à chaque fois.

Le journal L’Equipe rapporte une nouvelle information sur ce contrat. En plus du nombre de matches (11 par saison), de l’audience des rencontres, l’horaire des rencontres est également tarifié. L’heure de diffusion des matches étant une condition essentielle pour TF1, si un match ne peut être programmé en prime time (à savoir entre 20h45 et 21h), le prix forfaitaire dudit match sera automatiquement réduit de un million d’euros hors taxes par match, est-il mentionné dans l’accord comme l’indique L’Equipe. Pour les déplacements en Finlande et en Espagne, la FFF a donc tout intérêt à veilleur sur l’heure de programmation. Ce qui ne devrait pas poser problème pour l’Espagne. En revanche pour la Finlande, il pourrait y avoir un problème. Toutefois, cette pénalité ne sera pas appliquée dans le cas où l’horaire du dernier match de qualification est imposée par l’UEFA ou la FIFA pour des raisons d’équité sportive, continue l’accord.

A la base, le contrat signé pour la période 2010-2014 (45 millions d’euros par an) était déjà en baisse par rapport au précédent (55 millions d’euros par an entre 2006 et 2010). Mais au final, il se relève en prime truffé de pièges.