Adidas envoie la facture à la FFF - Sport.fr Pro

France Football révèle que l’équipementier Adidas a récemment présenté une note salée à la Fédération française de football (FFF). Fournisseur officiel de l’équipe de France jusqu’à la fin de l’année, la firme aux trois bandes a fait ses comptes. Entre les maillots invendus et le déficit d’image entraîné par la grève des joueurs, l’entreprise allemande réclame 10 millions d’euros à la FFF. Soit l’équivalent d’une année de contrat.

La démarche de l’équipementier est curieuse. Adidas aurait-il agi de la même façon si le contrat avec l’équipe de France perdurait au-delà de 2010 ? La FFF aurait beau jeu de demander à Adidas si l’équipementier consent à lui reverses une partie des bénéfices générés par les parcours de l’équipe de France en 1998 (championne du monde), 2000 (championne d’Europe) et 2006 (finaliste du Mondial) ? Reste que le parcours catastrophique des Bleus en Afrique du Sud n’a pas véritablement été source de préjudice pour la marque allemande. A l’occasion du Mondial, Adidas a dégagé un profit net trimestriel quatorze fois plus important qu’il y a un an !

Adidas, qui sponsorisait 12 équipes nationales présentes en Afrique du Sud ainsi la Coupe du monde, a fait état d’une très forte hausse de son bénéfice net au titre du deuxième trimestre. Le résultat net s’est établi à 126 millions d’euros contre 9 millions au deuxième trimestre 2009. Le fabricant allemand a enregistré un bond de ses résultats semestriels, avec un bénéfice net part du groupe de 295 millions d’euros. Sur la première moitié de l’année, les recettes du groupe ont augmenté de 7% à 5,6 milliards d’euros. Au deuxième trimestre, ces ventes ont augmenté à 2,9 milliards.