Le projet autour du stade des Hauts-de-Seine à Colombes ne sera pas présenté, et ne sera donc pas retenu, mercredi devant le conseil fédéral chargé de choisir les 12 villes pour la candidature française à l’Euro 2016.

C’est un projet privé qui n’est pas porté par une ville, or l’UEFA ne s’attache pas seulement à un projet de stade mais un projet de ville et nous avons donc considéré que ce dossier n’entrait pas dans le cahier des charges de l’UEFA, indique Jacques Lambert, directeur général de la FFF. Détail, qui n’en est pas un, le projet du stade des Hauts-de-Seine a aussi contre lui d’être un équipement destiné à une formation de rugby, le Racing-Métro, et non à un club de football…

Le conseil fédéral choisira mercredi 12 villes sans faire la distinction entre les 9 titulaires et les 3 en réserve prévus pour le dossier de candidature français.

Il n’y a donc plus que 14 villes en lice : Nice, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Saint-Etienne, Lyon, Lille, Lens, Strasbourg, Nancy, Metz, Paris (Parc des Princes) et Saint-Denis (Stade de France).