Les révélations sur les pratiques de la FIFA s’enchaînent. La fédération irlandaise affirme avoir été payée pour ne pas porter en justice l’affaire de la main de Thierry Henry en barrages du Mondial 2010 !

Nous avions trouvé un accord. C’était jeudi et le lundi suivant tout était signé. C’était un paiement à notre Fédération pour que nous ne portions pas l’affaire devant la justice, a déclaré John Delaney, directeur général de la Fédération irlandaise (FAI), à la station RTE Radio 1. 5 millions d’euros pour éviter un procès après la main de Thierry Henry et la défaite face à la France en novembre 2009 en barrages retour de la Coupe du monde 2010 (1-1) au Stade de France. Un résultat qui permettait aux Bleus d’arracher leur ticket pour l’Afrique du Sud après la victoire 1-0 à l’aller. Le prix du silence en quelque sorte. Nous avions le sentiment que nous pouvions ouvrir une procédure légale en justice contre la FIFA à cause de la main d’Henry, a expliqué Delaney. Il y avait aussi eu l’attitude de Blatter, qui avait ricané et s’était moqué de nous. Je suis allé le voir un jour pour lui dire ce que je pensais de lui. Des jurons ont été échangés et nous avons finalement trouvé un accord.

La FIFA a confirmé le versement de l’argent, mais pour un motif tout autre. La Fédération internationale de football parle d’un prêt transformé en don. La FIFA a accepté de prêter 5 millions de dollars à la FAI en vue de la construction d’un stade en Irlande. A la même période, l’UEFA a aussi prêté des fonds pour le même stade. L’accord prévoyait que la FAI rembourserait le prêt si l’Irlande se qualifiait pour la Coupe du monde 2014, ce qu’elle n’a pas réussi. En conséquence, et en regard de la situation financière de la FAI, la FIFA a décidé le 31 décembre 2014 de ne pas demander le remboursement de ce prêt, indique-t-elle.
Domenech outré

Raymond Domenech, ancien sélectionneur de l’équipe de France, réagit à l’accord passé entre les deux parties. Si j’étais joueur irlandais, je serais révolté contre mes dirigeants après cette nouvelle, a réagi Raymond Domenech sur Europe 1. Ce n’est pas possible qu’ils aient sacrifié les possibilités de recours pour aller jouer une Coupe du monde pour 5 millions de dollars. J’espère maintenant que les joueurs irlandais vont réclamer une partie de l’argent. C’était leur qualification qui était en jeu. C’est sportivement indigne, sportivement inadmissible qu’on sacrifie ça pour de l’argent.