209 associations sont membres de la Fédération internationale de football (FIFA). Pour être candidat à la présidence de l’instance dirigeante du football mondial, il faut convaincre cinq fédérations d’apporter leur parrainage. La chose est plus compliquée qu’on ne le pense. Jérôme Champagne candidat à la présidence de la FIFA, n’a toujours pas reçu les cinq parrainages de fédérations nécessaires pour concourir le 29 mai. Aussi, le Français a pris sa plume pour écrire aux présidents de fédérations. Je suis donc obligé aujourd’hui d’en appeler solennellement à vous, explique-t-il dans ce courrier. A ce stade, il ne s’agit pas de savoir qui sera le prochain président de la FIFA, car le parrainage n’est pas du tour une déclaration de soutien ni un engagement de vote. Il s’agit simplement de permettre au seul candidat qui ait proposé un programme détaillé (…) de pouvoir continuer à le défendre.

Son appel sera-t-il entendu ? La date limite pour le dépôt des candidatures est fixée au 29 janvier.

On parle de quatre candidats à la présidence, mais si Sepp Blatter, le président sortant, et le Jordanien Ali ben-al-Hussein, sont assurés de recueillir les parrainages nécessaires, la question de la participation de Jérôme Champagne et de David Ginola, le dernier déclaré, semble compromise.