Avec un déficit estimé à 900.000 euros, le Besançon RC doit redresser ses comptes d’ici le mois d’avril 2004 sous peine de rétrogradation administrative. Le club de Ligue 2 a déjà obtenu de la ville de Besançon une rallonge de 100.000 euros, et 60.000 euros du Conseil général du Doubs. Le reste sera fourni par des partenaires privés, à savoir le Crédit Agricole, le Football Club Sochaux-Montbéliard et les principaux actionnaires du club.

Le 17 décembre, Besançon doit présenter à la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) son dossier. La DNCG a donné au club jusqu’à fin avril 2004 pour trouver une solution à ses problèmes comptables, sous peine de jouer la saison prochaine en National.