Bernard Diomède, sacré champion du monde en 1998 a fait de l’éducation des jeunes sa priorité pour son après-carrière. Découvrez son portrait, by le Crédit Agricole.

« Dès la signature de mon premier contrat professionnel j’ai annoncé, qu’après ma carrière de footballeur, je créerai une structure qui permettrait à chaque jeune de vivre de sa passion. Avec ma femme Delphine, j’ai créé l’académie Diomède en 2008 et Il y a chaque année une centaine d’élèves qui suivent les cours de la 6ème à la terminale. L’idée est de les inciter à reproduire pendant les cours l’attitude positive qu’ils ont sur un terrain de foot» , explique-t-il. Le destin du footballeur était en fait tout tracé. Suite à cela, c’est tout naturellement qu’il a été contacté par Noël Le Graët, en 2015, pour devenir entraîneur d’une section jeune. « Ce que les jeunes joueurs ont vu en premier quand je suis arrivé, ce n’est pas le champion du monde, ils sont venus me voir pour me dire que c’était cool que j’ai les même codes qu’eux (sourires). C’est une génération qui a de grandes qualités mais où il y a aussi plus de médiatisation et plus d’argent. À moi de leur dire: OK, je vois ce que tu veux dire, on aime la même musique et on a le même look, ça crée un lien, mais maintenant il faut aussi soigner les études parce que tous ne pourront pas être professionnels et bien-sûr leur transmettre les valeurs du sport qui passent notamment par le respect du staff.»