Règlement de comptes à l'AIBA - Sport.fr Pro

Le président de la Fédération roumaine Rudel Obreja s’est déclaré favorable à la démission du directeur exécutif de la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA), le Sud-coréen Ho Kim, qu’il accuse de manipulations en tous genres, et du président taiwanais Ching-Ko Wu.

Je veux que Ho Kim quitte l’AIBA pour les dégâts qu’il commet et les méthodes déloyales qu’il utilise comme ce fut le cas aux Jeux de Pékin, a déclaré M. Obreja, qui est également un des vice-présidents de l’instance internationale. Et je n’ai pas peur de dire que le président doit aussi partir car il soutient tout ça. Je pense qu’il est juste une image et que c’est Ho Kim qui dirige l’AIBA, a-t-il ajouté.

Concernant M. Kim, les reproches de l’officiel roumain sont multiples et particulièrement le dossier de manipulations de juges au tournoi olympique de Pékin, qui a entraîné sa suspension du poste délégué technique mais qu’il attribue au directeur exécutif.