La WTA proteste contre les critères de sélection pour les Jeux d’Athènes. Par solidarité avec deux joueuses allemandes écartées, l’ensemble des filles du circuit pro pourrait renoncer aux JO !

L’association des joueuses de tennis professionnelles se mobilise contre la non-sélection pour les Jeux d’Athènes de deux joueuses allemandes, Anca Barna et Marlene Weingartner. En vertu de l’accord signé par la Fédération internationale de tennis et la WTA, les sélections des femmes pour les JO 2004 devaient tenir compte du classement sur le Circuit WTA, comme c’est déjà le cas pour les hommes depuis les Jeux de Sydney, en 2000. Les deux Allemandes étant classées parmi les 56 premières au classement WTA, elles devaient être sélectionnées d’office. La FIT avait certes donné quelques contraintes supplémentaires, telles que la participation aux tournois du Grand chelem (qui ne sont pas gérés par l’ATP et la WTA). Mais les deux Allemandes répondaient à ces critères. Problème : le Comité olympique allemand a fait du zèle, exigeant en plus que les joueuses aient disputé au moins une demi-finale en Grand chelem ou une finale dans un tournoi de la catégorie Tier I (les meilleurs tournois de la saison, équivalent du Masters Series chez les hommes)…

A moins de 10 jours de l’ouverture des Jeux d’Athènes, la pression est à son comble. D’autant que la FIT a augmenté encore un peu plus sa cote d’impopularité en attribuant à Moscou, pour la deuxième année consécutive, la finale de la Fed Cup, alors que Nice était candidate. La Fédération russe aurait offert 575 000 euros pour accueillir le tournoi, alors que la FFT n’en proposait que 165 000…