Le premier vice-président de la Fédération internationale de biathlon (IBU), le Russe Alexander Tikhonov, a estimé dans la presse allemande samedi que la version estivale de son sport avait tous les arguments pour rejoindre le programme olympique. Les courses sont pleines de rebondissements et compréhensibles du public, à la différence de certaines disciplines qui sont au programme des Jeux d’été, a expliqué Tikhonov au quotidien Die Welt. Qui veut vraiment voir des épreuves comme des 10 km de nage en eau libre ?, a poursuivi Tikhonov, ancienne gloire du biathlon.

Le dirigeant russe, contesté au sein de l’IBU et de sa propre Fédération, pense que le biathlon d’été -les skis sont remplacés par des skis à roulettes et/ou de la course à pied et les épreuves se déroulent sur des routes goudronnées-, pourrait attirer les foules lors d’épreuves organisées à Central Park à New-York ou à Disneyland Paris. Le biathlon est devenu le sport d’hiver N.1, a-t-il par ailleurs assuré.