La Fédération française d’équitation (FFE) déposera la semaine prochaine à Buenos Aires, lieu de l’assemblée générale de la Fédération équestre internationale (FEI), le dossier de candidature de la région Basse-Normandie aux Jeux équestres mondiaux (JEM) 2014.

Le communiqué précise que Christian Paillot, vice-président en charge du haut niveau, se rendra en Argentine pour remettre les documents à la présidente de la FEI, la princesse Haya Bint Al Hussein.

Battue par le Kentucky (Etats-Unis) pour l’édition 2010, la Basse-Normandie était jusqu’à ces dernières semaines la seule candidate en lice pour organiser les JEM 2014.

Selon Laurent Beauvais, président PS de la région, seules les infrastructures existantes seront utilisées, et notamment le stade Michel-d’Ornano à Caen pour le saut d’obstacles. Il y a un an, la possibilité de construire une structure propre à cette épreuve, d’une capacité de 7.000 places, avait été néanmoins avancée.

Avec le stade, le parc des expositions et l’hippodrome de Caen sont à même d’accueillir les compétitions, a récemment déclaré M. Beauvais. L’endurance, sur une distance de 160 km, reliera le Haras du Pin (Orne) au Mont-Saint-Michel (Manche).

La FFE a d’autre part demandé à ce que le horse-ball, à Saint-Lô (Manche), et le polo, à Deauville (Calvados), soient disciplines de démonstration lors des JEM 2014.