Jean Gachassin ne se présentera pas pour un troisième mandat à la tête de la Fédération française de tennis (FFT) et passera la main en février 2017, a-t-il déclaré dans la Dépêche du Midi. C’est mon dernier mandat. Je ne me présenterai pas. Ma décision est ferme. En février 2017, date de l’élection, j’approcherai des 76 ans. Ce n’est pas sérieux. Il y a un âge pour passer la main. C’est la seule raison de mon départ, explique-t-il. Il ne siègera palus non plus à la Fédération internationale à partir du mois de septembre. Bernard Giudicelli (président de la Ligue de Corse) se présentera à ma place sur cette instance, annonce-t-il.

Il ne désigne personne pour lui succéder à la tête de la FFT. Je ne veux pas intervenir et soutenir un candidat au sein de mon comité directeur pour ne pas provoquer de scission pendant la dernière année et demie qu’il me reste à présider.

Trois-quarts aile, arrière, centre et ouvreur du XV de France dans les années 1960, Jean Gachassin a exercé la profession d’huissier de justice jusqu’à sa retraite. Il présidait la Ligue Midi-Pyrénées de tennis avant de prendre la tête de la FFT en 2009.