Le Suisse Raphaël Martinetti, président de la Fédération internationale de Lutte (FILA) démissionne, quatre jours après que le Comité international olympique (CIO) a prononcé l’éviction de la discipline du programme des JO de 2020.

Martinetti, qui avait demandé la confiance du Bureau de la FILA réuni à Pukhet (Thaïlande), n’a été soutenu que par 50% des votants, et n’a pas fait valoir sa voix prépondérante pour sauver sa place, selon la fédération internationale.