Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, grand maître du biathlon, et la joueuse de hockey canadienne Hayley Wickenheiser vont devenir membres du Comité international olympique (CIO), après avoir remporté jeudi les élections à la commission des athlètes du CIO.

Bjoerndalen, devenu à Sotchi le sportif le plus médaillé de l’histoire des Jeux d’hiver, et Wickenheiser, quadruple championne olympique de hockey sur glace après le sacre des Canadiennes jeudi soir, sont arrivés en tête du vote auquel étaient invités à participer 2871 sportifs des Jeux de Sotchi entre le 30 janvier et 19 février.

Des neuf candidats en lice pour les deux places disponibles, ils affichaient le plus beau palmarès olympique. A 40 ans, le Norvégien compte dans sa collection 13 médailles, dont 8 d’or, et pourrait en ajouter une dernière en relais samedi. La porte-drapeau de l’équipe canadienne, l’une des rares athlètes à avoir participé aux Jeux d’été – en 2000 en softball – et aux Jeux d’hiver, a pour sa part empoché, à 35 ans, sa cinquième médaille à Sotchi (quatre en or, une en argent).

Le Norvégien, crédité de 1087 voix, et la Canadienne, 758 voix, prêteront serment dimanche lors de l’assemblée générale de l’instance olympique à Sotchi, devenant officiellement membres du CIO pour huit ans. Ils remplaceront ainsi l’ancienne championne de ski de fond canadienne Beckie Scott et le joueur de hockey finlandais Saku Koivu, qui avaient été élus en 2006.

L’ancien skieur suisse Didier Cuche, détenteur de record de victoires en descente à Kitzbühel, est arrivé troisième, avec 686 voix, ratant ainsi un siège à l’Olympe.