Un village des Yvelines a déposé lundi un recours auprès de la préfecture contre le projet de Grand Prix de Formule 1 proposé par le conseil général. Nous avons déposé un recours grâcieux concernant l’arrêté de zone d’aménagement différé (ZAD) pris par la préfecture pour que le conseil général puisse monter son projet de F1 aux Mureaux, a expliqué à l’AFP Jean Mallet, maire divers gauche de Mézy, confirmant une information du Parisien. Cet arrêté est entâché d’illégalités, a-t-il ajouté, en précisant avoir choisi Corinne Lepage comme avocate. Avec ce recours grâcieux, nous demandons à la préfète de s’expliquer, a déclaré M. Mallet, qui n’exclut pas la possibilité de porter l’affaire devant le tribunal administratif.

Le maire de ce village de 1.800 habitants note que pour déterminer un protocole de ZAD, il faut que les communes soient consultées, ce qui n’a pas été le cas. Selon le maire, Corinne Lepage a également déposé un recours au nom du groupement d’agriculteurs biologique d’Ile de France. En novembre, des élus et des représentants des Verts des Yvelines avaient manifesté à Flins (Yvelines) contre l’éventuelle implantation d’un circuit de F1 dans les Yvelines, y voyant une menace pour un projet de cultures bio sur une surface de 120 ha.