Néo-retraité des parquets, Kobe Bryant s’est tout de suite trouvé une occupation. L’ancien joueur des LA Lakers lance un fonds d’investissement ciblant des sociétés des nouvelles technologies, des médias et de les données. Selon le Wall Street Journal, ce fonds est doté d’un capital de 100 millions de dollars. Dans cette aventure, l’ex-joueur de NBA de 38 ans est accompagné par Jeff Stibel, un entrepreneur de 43 ans.

Si vous m’aviez demandé il y a dix ans, je vous aurais dit que je voulais gagner de l’argent rapidement. L’âge a tendance à vous donner du recul, explique Bryant au Wall Street Journal. La chose que j’apprécie le plus aujourd’hui, c’est d’aider les autres à avoir du succès. Bryant n’est pas totalement novice en terme d’entrepreneuriat. Lui et Stibel ont déjà mis de l’argent dans une quinzaine d’entreprises depuis 2013. Leur champ d’action est très large, puisqu’il s’étend de JuicEro (machines à jus de fruit mais connectées !), le développeur de jeu vidéo Scopely, le service d’aide juridique nommé LegalZoom, ou encore le site The Players Tribune, qui permet à des sportifs d’écrire directement leurs articles. C’est d’ailleurs là que Kevin Durant avait annoncé son départ pour les Warriors en juillet dernier.

Avec 680 millions de dollars gagnés au cours de sa carrière, selon Forbes, Kobe Bryant dispose des ressources nécessaires pour mener à bien sa reconversion sans craindre les soubresauts des affaires. Parfois, on vise juste, d’autres fois non explique le « Black Mamba » au Wall Street Journal. Ce qui compte, c’est la conviction qu’une personne possède, peu importe les obstacles qui pourront se présenter. C’est la persévérance, l’entrepreneur fait ce en quoi il ou elle croit, et ce qu’il ou elle aime profondément.