Le premier bilan du Salon Nautique de Paris 2009 montre un recul du public de l’ordre de 7 à 6 %, mais une satisfaction des industriels. Je pense que l’industrie nautique a passé le plus dur de la crise, indique Tibor Sillinger, président du Nautic.

En attendant la fermeture totale au public dimanche soir, 235.000 visiteurs avaient été comptabilisés.

En 2009, l’industrie nautique, a vu ses activités baisser ainsi que son chiffre d’affaires global, mais ce salon a vu un record de ventes de voiliers de plus de 50 pieds (15 m), avec vingt-cinq bateaux, en neuf jours.

S’agissant de l’accastillage (cela va du cordage au logiciel de navigation en passant par la cuisine), les exposants se sont déclarés là aussi globalement très satisfaits par rapport à 2008.

Avant ce salon, le secteur affichait une baisse d’activité de 20% qui augurait d’un processus identique durant le Nautic 2009.

Les tendances révélées dans ce salon nautique, sont un renforcement des secteurs des énergies douces et du développement durable, la navigation facile avec toute une gamme de service et d’équipements permettant de prendre la mer, et enfin les activités sportives (les courses au large et les explorations).