La CGT appelle à une grève nationale le 29 janvier les employés des remontées mécaniques des cinq massifs français (Alpes, Pyrénées, Massif central, Vosges et Jura) et prévoit d’autres actions en février dans ce secteur.

Les saisonniers feront grève le 29 janvier. Ceux de la Savoie se réuniront à Albertville pour faire connaître aux vacanciers leurs revendications car les salaires sont proches du Smic et la vie en station est très chère, a expliqué Antoine Fatigat, responsable des saisonniers en région Rhône-Alpes à la CGT. Le travail dans les remontées mécaniques exige de plus en plus de compétences, polyvalence, spécialisation et responsabilité, a-t-il ajouté.

La nouvelle convention d’indemnisation du chômage, en cours de négociation, inquiète particulièrement car elle exige, pour une deuxième inscription, d’avoir travaillé au moins 6 mois sur 12 au lieu de 4 auparavant. Dans beaucoup de stations c’est impossible, a ajouté le syndicaliste.

Une quarantaine de délégués syndicaux CGT du secteur, réunis début janvier, ont aussi voté le principe d’une grève en février, le 15 ou le 22, a-t-on indiqué de même source.

Nous organiserons des rencontres entre salariés des stations et ceux des fonds de vallée, les 19 et 20 février, en Haute-Savoie, en Isère et dans les Pyrénées. Bernard Thibaut viendra à cette occasion à Chamonix, a précisé M. Fatigat.