Spécialiste des lunettes de sport, Julbo, dernier fabricant français de verres solaires, souhaite élargir son offre au milieu de gamme en rachetant la marque Solar.

La PME familiale a racheté au lunetier L’Amy la marque Solar qui eut son heure de gloire dans les années 1970. Après avoir notamment été porté par Jackie Kennedy, Solar était à l’abandon depuis près de vingt ans. Ce qui a évité à Julbo, qui ne communique pas le montant de l’acquisition, de se ruiner pour l’acquérir. C’est 2016 que l’opération a été réalisée. Mais Julbo présente aujourd’hui ses ambitions pour relancer la marque.

Née en 1958, adoptée des grands skieurs des années 60 et des stars des années 70, la marque a de grandes ambitions, avec des collections de qualité à des prix très attractifs. Jusqu’à présent, Julbo s’est concentrée quasi exclusivement sur sa seule marque (hormis l’offre historique d’accessoires, cordons et chainettes vendus sous la marque Henri Beaud). Mais l’évolution du marché et le renforcement du positionnement technique ont amené ses dirigeants à engager une extension de l’offre. Pour Christophe Beaud, PDG de Julbo, Solar complète notre offre tant par son positionnement prix que par son style. Nous offrons maintenant avec les deux marques à nos clients magasins de sport ou opticiens une offre complète en mesure de couvrir l’ensemble de leurs besoins pour leurs rayons solaires ou masques de ski. Ce lancement est donc une étape importante dans notre développement.

La nouvelle collection Solar se compose de 21 modèles « Sport ou City ». Toutes les lunettes sont équipées de verres polarisants afin d’offrir un confort de vision en éliminant tous les reflets gênants, source d’éblouissement. Elles sont proposées entre 29 euros et 59 euros. Un positionnement qui permettra une rotation plus rapide des stocks pour les revendeurs et facilitera l’achat « coup de cœur » pour les consommateurs, selon le lunettier jurassien. Une ligne de masques de ski a été présentée lors du salon Sport-Achat. Positionnés en entrée et milieu de gamme, ils adoptent des écrans photochromiques pour apporter une solution technique aux skieurs en recherche de technicité à un prix accessible. Le dirigeant vise de 2 à 3 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à deux ou trois ans.

Le lunetier emploie 300 personnes, dont 80 à son siège de Longchaumois (Jura). La fabrication des lunettes Julbo est réalisée à 70 % dans sa filiale roumaine, 20 % en Chine et 10 % en France. Mais la création, le design, les moules, la fabrication des verres à la vue, le marketing et la stratégie commerciale sont centralisés à Longchaumois.

Avec le rachat de Solar, Julbo renforce sa présence sur le marché des solaires. Pour l’entreprise jurassienne, qui fêtera l’an prochain ses 130 ans, il s’agit avant tout d’être agile et de répondre aux mutations d’un marché en perpétuel mouvement. Parallèlement au développement de Solar, l’entreprise jusque-là exclusivement tournée vers les modèles solaires masculins pour sports d’eau et de glisse, de montagne et de VTT, se tourne cette fois vers les sportives… à la demande de ses salariées. De vraies lunettes solaires techniques pour femmes qui pratiquent le sport intensivement viennent de sortir.
Chiffres clefs

Le chiffre d’affaires global de Julbo a atteint 30 millions d’euros en 2016, dont 40 % à l’export. Il devrait être de 31 millions en 2017.