Les commerçants britanniques font grise mine. A cause des Jeux olympiques, selon la fédération des commerçants britanniques (BRC), les consommateurs d’outre-Manche ont préféré regarder la télévision plutôt qu’aller dépenser leur argent dans les magasins, ce qui a tiré les ventes vers le bas au mois d’août. Les Jeux se sont pourtant arrêtés le 12 août. Mais leur impact aurait été néfaste sur le commerce. Les ventes réalisées dans les magasins ouverts depuis au moins un an ont reculé de 0,4% en valeur par rapport au mois d’août 2011. Mais la totalité des ventes a elle progressé de 1,6%, témoignant d’un ralentissement par rapport aux +2% enregistrés en juillet selon la BRC. Il n’y a pas de trace d’un soutien des jeux Olympiques aux ventes de détail. Malheureusement, le mois d’août a été le plus mauvais cette année, hormis avril qui avait été affecté par les dates des fêtes de Pâques, analyse Stephen Robertson, directeur général du BRC. Les gens ont été absorbés par ces superbes jeux Olympiques mais ont du coup montré peu d’intérêt pour le shopping, regrette-t-il.

A voir, mais il y a tout de même des corrélations intéressantes à constater. Prenez les ventes en ligne. Elles sont tombées à leur plus bas niveau depuis qu’elles ont commencé à être mesurées il y a quatre ans. Le commerce sur internet a particulièrement souffert durant certaines soirées des JO.

Hélas pour les commerçants britanniques, la situation pourrait en septembre avec l’organisation des Jeux paralympiques cette fois et qui bénéficient, eux aussi, d’une large couverture médiatique en Angleterre.