A l’occasion de la publication de ses résultats pour le troisième trimestre 2018, le groupe Lagardère a officialisé des négociations pour vendre le site Boursier.com. Lagardère poursuit ainsi son recentrage sur l’édition et la distribution. Prochaine branche à céder : le pôle sport avec Lagardère Sports & Entertainment.

Lagardère est entré en “négociations exclusives” avec le groupe les Echos-Le Parisien pour vendre le site d’informations boursières, a indiqué le groupe en présentant jeudi ses résultats pour le troisième trimestre 2018. Pour Lagardère, le désengagement des médias et du sport se poursuit “conformément aux prévisions”, a indiqué Arnaud Lagardère lors d’une conférence avec des analystes. Lagardère va ainsi retirer 52 millions d’euros de la cession de ses magazines français à Czech Media Invest. Ces derniers mois, Lagardère a également vendu son pôle e-Santé à TF1. Le groupe a également cédé sa participation de 42 % dans Marie Claire à la famille Prouvost.

Le groupe Lagardère, qui ne souhaite conserver à terme dans les médias que Paris Match, le Journal du Dimanche et la radio Europe 1, doit également vendre ses chaînes Gulli et Mezzo. Ces chaînes suscitent “beaucoup d’intérêt” chez les acquéreurs potentiels, souligne Arnaud Lagardère, précisant qu’elles pourraient être vendues “avant” la branche sport du groupe, Lagardère Sports & Entertainment. Jusqu’à présent, Arnaud Lagardère n’avait jamais été aussi clair sur ses intentions au sujet de son pôle sport, créé en 2007, avec le rachat de Sportfive.

Lagardère Sports & Entertainment a reculé de 4,9 % avec des ventes de 90 millions d’euros (pour un chiffre d’affaires total du groupe de 1,895 milliard d’euros). La branche souffre du “point bas” atteint en 2018 dans les cycles de 4 ans des calendriers sportifs, avec l’absence de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et des matches qualificatifs en Asie pour la Coupe du monde, qui avaient porté l’année 2017.