Un accord de trois ans est conclu entre Montgenèvre (Hautes-Alpes) et Sestrières (Italie). Après vingt ans de collaboration, les domaines skiables restent unis et liés au sein de la « Via Lattea », 5e domaine skiable au monde avec 400 kilomètres de pistes. L’accord porte sur différents accords commerciaux : la promotion du domaine skiable international ; les dates et objectifs d’exploitation avec pour Montgenèvre une ouverture de son domaine dès le début novembre alors que la partie italienne de la Voie lactée reste sur une ouverture en décembre ; les tarifs en commun (produits « Via Lattea Internationale » et « Mont de la Lune ») avec notamment une augmentation du produit « 6 jours » inférieur à 2 % ; le système de répartition des recettes. La convention concerne aussi la gestion du damage, du balisage et des secours sur la partie frontalière.

Enfin, il a été annoncé lors de cette signature la possibilité pour Sestrières d’organiser pour deux années de suite la Coupe de monde de ski féminine (géant) en 2019 et 2020 (épreuve prévue mi-décembre).

Un accord apprécié par le maire de Montgenèvre, Guy Hermitte. Il faut savoir que la complémentarité des domaines skiables met en valeur également, en été, des activités sportives telles que le VTT, le golf, la randonnée et l’histoire de l’eau et du patrimoine.