Les JO de Salt Lake City s’étaient ouverts dans un parfum de scandale. Ils se referment dans une odeur de souffre avec les exclusions de Muehlegg et Lazutina. Heureusement, la France a gagné.

Les JO 2002 s’achèvent, après 17 jours de compétition… et de scandales.

Sur un plan strictement sportif, la délégation française a fait honneur à la mémoire de Régine Cavagnoud en enlevant 11 médailles (un record) dont 4 titres. Ces 11 médailles se répartissent comme suit. Quatre médailles d’or : Jean-Pierre Vidal (slalom), Anissina-Peizerat (danse sur glace), Carole Montillet (descente), et Isabelle Blanc (snowboard). Cinq médailles d’argent : Sébastien Amiez (slalom), Laure Péquegnot (slalom), Karine Ruby (snowboard), Raphaël Poirée (biathlon), Doriane Vidal (half pipe). Deux médailles de bronze : le relais masculin du biathlon et Richard Gay (bosses). Les Etats-Unis se sont révélés sur leurs terres une grande nation de sports d’hiver, avec 34 médailles. L’Allemagne s’est distinguée avec 35 médailles et 12 titres, juste devant la Norvège, petite nation, qui a glané 11 médailles d’or.

Voilà pour la compétition. Hélas, les Jeux de Salt Lake City ne resteront pas gravés dans les mémoires pour les seuls exploits sportifs auxquels ils ont donné lieu. Il y a d’abord eu l’affaire Salé-Pelletier, qui est loin d’être terminée. En donnant sur tapis vert une médaille d’or au couple canadien, le CIO a reconnu implicitement que la corruption existait dans l’univers du patinage. Une réforme en profondeur s’impose : l’ ISU a du pain sur la planche.

Et puis il y a les affaires de dopage qui, là-encore, n’ont pas fini de susciter la polémique. Des bobeurs dopés acceptés aux JO aux exclusions des médaillés en or du fond, Johann Muehlegg et Larissa Lazutina, la boucle est bouclée. Les instances nationales ferment les yeux là où l’opinion publique attend de la clarté. Et le CIO n’intervient que quand c’est absolument nécessaire, c’est-à-dire toujours trop tard. L’heure des bonnes résolutions est écoulée, il est plus que temps de passer à l’action.

Au bilan de ces Jeux organisés deux ans après le Scandale de Salt Lake City et la création de l’ Agence Mondiale Antidopage, on retiendra hélas que les leçons du passé ne sont pas toujours retenues.
Tableau des médailles

Pays Or Ar Br Total
1 Allemagne 12 16 7 35
2 Norvège 11 7 6 24
3 Etats-Unis 10 13 11 34
4 Russie 6 6 4 16
5 Canada 6 3 8 17
6 France 4 5 2 11
7 Italie 4 4 4 12
8 Finlande 4 2 1 7
9 Pays-Bas 3 5 0 8
10 Suisse 3 2 6 11
11 Croatie 3 1 0 4
12 Autriche 2 4 10 16
13 Chine 2 2 4 8
14 Corée-du-Sud 2 2 0 4
15 Australie 2 0 0 2
15 Espagne 2 0 0 2
17 Estonie 1 1 1 3
18 Grande-Bretagne 1 0 2 3
19 Rép.Tchèque 1 0 1 2
20 Suède 0 2 4 6
21 Bulgarie 0 1 2 3
22 Japon 0 1 1 2
22 Pologne 0 1 1 2
24 Belarus 0 0 1 1
24 Slovénie 0 0 1 1