Malgré sa retraite de joueur, Sébastien Chabal, plus de quatre ans après sa dernière sélection avec le XV de France, reste le rugbyman le plus bankable auprès les marques avec 21 partenariats, selon une étude de la société Brand and Celebrities.

Même s’il n’a plus porté le maillot bleu depuis le Tournoi des Six Nations 2011 et si ses performances ont souvent été sujet à caution en équipe de France, Sébastien Chabal (62 sélections) demeure un joueur à part pour les Français. L’ancien joueur est le préféré des marques selon une étude réalisée par Brand and Celebrities. Currency Fair, Poweo, Pokerstars, Mastercard, Seat, Smatis, Caron, Vinci, Urgo, Depil Tech, Beats by Dre… Avec 21 contrats d’ambassadeur, l’ancien joueur de rugby est le rugbyman le plus sollicité part les marques. Reconnaissable entre tous avec sa célèbre barbe, Chabal devance largement Vincent Clerc (13 contrats), qui ne disputer pas la Coupe du monde en Angleterre. Le capitaine du XV de France Thierry Dusautoir n’est que troisième avec 12 partenaires comme un autre retraité Dimitri Yachvili (12 accords) et Dimitri Szarzewski (11).

Les marques ayant employé l’image de l’homme des cavernes sont aussi nombreuses qu’éclectiques pour des revenus estimés à 1 million d’euros annuels au pic de sa carrière, entre 2007 et 2011, du jamais vu dans le rugby.

L’étude de Brand and Celebrities calcule également le taux de notoriété de chaque joueur. Sur ce point, Chabal et Dusautoir sont presque à égalité, avec des indices de 82 et 81,6/100. Ils devancent de très peu Wesley Fofana (75,6), Frédéric Michalak (74,7)… et François Trinh-Duc (74,4), non retenu dans le groupe France.