Démission du président de la Fédération de roller et skateboard - Sport.fr Pro

Nicolas Belloir, convoqué au ministère des Sports le 10 mars, a quitté ses fonctions de président vendredi 6 mars. Ce rendez-vous avait été fixé après qu’Amandine Richaud-Crambes, présidente de la commission roller derby, l’une des disciplines de la FFRS, avait réclamé la démission du président et de son conseil d’administration. Amandine Richaud-Crambes avait dénoncé le soutien qu’aurait apporté la fédération à Nicolas Goury, un joueur de roller derby accusé d’exhibition sexuelle et aujourd’hui suspendu à titre conservatoire. Deux athlètes ont également dénoncé la « non-gestion » des affaires de violences sexuelles par la fédération. Élise Fruchart, ancienne membre de l’équipe de France de roller derby, a déposé plainte contre Nicolas Goury, déplorant que la fédération ait demandé sa réintégration. Victime d’Arnaud Mercier, ex-directeur des équipes de France – condamné en 2018 à 13 ans de prison pour viols et agressions sexuelles sur mineures -, Ludivine Malle, ancienne championne de France de roller artistique, a, quant à elle, critiqué le « manque de proactivité (de la fédération) face aux alertes. »

«Prenant acte de cette décision, le Bureau exécutif s’organise pour assurer la continuité des activités fédérales. Le Conseil d’administration se réunira le samedi 14 mars», indique la FFRS dans un communiqué.