Présidences de fédérations internationales : moins d’Européens et de Français - Sport.fr Pro