BeIn Sports n’a pas apprécié de voir l’appel d’offres pour le Top 14 suspendu en raison d’une action en justice de Canal+. La chaîne du groupe Al-Jazeera menace de répliquer devant les manœuvres de sa concurrente.

La hache de guerre est déterrée entre Canal+ et BeIn Sports. La chaîne cryptée a attaqué de front sa concurrente en envoyant une note blanche aux pouvoirs publics pour dénoncer le conflit d’intérêt présumé du Qatar, propriétaire du PSG, dans les droits TV pour la Ligue 1. Remballée par le gouvernement, elle a gagné une bataille en obtenant la suspension de l’appel d’offre de la LNR pour le Top 14. Lancé car l’offre de 66 M€ par saison ne convient pas au monde du rugby, il est désormais en stand-by suite à l’action en justice de Canal+, qui conteste cette initiative.

Une manœuvre qui n’est pas du goût de BeIn Sports. Canal + tente de créer par tous les moyens un environnement non concurrentiel, dénonce Yousef Al-Obaidly, le directeur général de la chaîne qatarie, sur lefigaro.fr. Alors que ce groupe contrôle 90 % du marché de la télévision payante, il ne se bat pas sur le plan sportif mais sur le plan judiciaire pour faire suspendre l’appel d’offre sur les droits télé du rugby. Ces actions de Canal+ sont proprement inacceptables.

BeIn intéressé par le Top 14


Sans contester la décision de la LNR de stopper l’appel d’offre, BeIn Sports est désormais dans l’attente de clarifications rapides. Nous respectons cette décision et nous attendons davantage d’explications pour savoir combien de temps durera cette suspension et dans quelles conditions l’appel d’offre reprendra, continue le dirigeant de la chaîne, confirmant au passage son intérêt pour le Top 14 : J’ai toujours dit que le rugby intéresse beIN Sports car c’est le deuxième sport le plus populaire en France et que cette compétition est un très beau programme.

BeIn Sports se réserve le droit de contre-attaquer en justice face à Canal+ également. Canal+ fait tout pour protéger sa position monopolistique. Il attaque en justice l’appel d’offre du rugby et envoie aux autorités une note blanche pour d’empêcher beIN Sports d’accéder à la ligue 1. S’il le faut, beIN Sports ira devant les autorités françaises de la concurrence pour demander que les conditions d’une juste compétition soit respectées, menace Yousef Al-Obaidly. En position de perdre les droits de diffusion du rugby, la chaîne cryptée a piqué au vif sa richissime concurrente. La guerre promet d’être intense dans les mois à venir.