Une fois passés les jeux Olympiques et leur couverture télévisée gigantesque, les Paralympiques vont une nouvelle fois devoir se passer de la moindre retransmission en direct sur les grandes chaînes françaises, au grand dam des sportifs.

Le handisport n’est pas assez médiatisé, regrette l’escrimeur Romain Noble, 32 ans, l’un des 163 sportifs français engagés aux jeux Paralympiques de Londres. Ils s’annoncent comme les plus grands jamais organisés, avec 166 pays représentés, 4.200 athlètes – soit le plus gros événement sportif en nombre de participants après les jeux Olympiques – et la quasi-totalité des 2,5 millions de billets déjà vendus, une première.

Ces Jeux devraient aussi battre des records d’audience, selon le comité organisateur, avec au moins 4 milliards de téléspectateurs attendus. Mais alors qu’en Grande-Bretagne, la chaîne Channel 4 promet plusieurs heures de live, aucune grande chaîne nationale ne diffusera de direct en France. 16 heures de direct par jour pour les jeux Olympiques. Pas une minute pour les jeux Paralympiques, relève avec amertume Benoît Coulon, auteur d’une pétition sur internet pour demander une diffusion plus conséquente.

Au final, France 2, qui n’avait prévu que l’image du jour vers 20H30, programmera en plus un magazine quotidien vers 17H00. Une émission de 52 minutes passera sur France 3 en fin de soirée mais les cérémonies d’ouverture et de clôture ne seront quant à elles retransmises que sur la chaîne France O. TF1 a pour sa part promis des sujets dans ses différents journaux. Seule la chaîne régionale TV8 Mont Blanc a fait le pari de 77 heures de retransmissions en direct.