Le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, a expliqué lundi à l’AFP qu’il caresse l’idée de l’entrée de Lilian Thuram au conseil fédéral comme représentant des sportifs de haut niveau, confirmant une information parue dans le journal L’Equipe lundi.

Les statuts ont changé, et Michel Platini, qui occupait ce poste, devient membre de droit en tant que président de l’UEFA, donc une place est libérée, a poursuivi M. Escalettes, interrogé par l’AFP. Lilian, je lui en avais parlé il y a un an, mais ça n’avait pas fait +tilt+ à l’époque, et puis pendant l’Euro-2008, je l’ai senti intéressé, c’est en train de mûrir, c’est une idée que je caresse, si ça peut se réaliser, tant mieux.

Ca n’a aucun rapport avec le pépin de santé qu’il a, a assuré M. Escalettes. Même si il n’arrête pas le foot, même s’il continue à jouer, ce que je lui souhaite, ça pourrait se faire. Il m’avait dit que s’il continuait à jouer, +ça sera plus difficile pour se libérer, mais je me débrouillerai+.

Lilian Thuram, qui a arrêté sa carrière internationale à l’issue de l’Euro-2008 à 36 ans, après 142 sélections (record en équipe de France), voulait signer au Paris SG. Mais une malformation cardiaque a été détectée lors de la visite médicale. Le joueur attend les résultats de derniers examens cette semaine pour décider s’il continue à jouer ou pas.

Pour que cela se fasse (sa nomination au conseil fédéral), il faut que Lilian se présente au suffrage devant l’assemblée fédérale le 13 décembre, et s’il est candidat, je pense qu’il n’y aura pas de concurrent contre lui, et il a une telle aura, une telle stature, il n’aura pas de difficulté à se faire élire, a ajouté M. Escalettes.

Ensuite, début 2009, on pourrait lui trouver d’autres attributions, dans la lutte contre le racisme, contre l’exclusion, ce pourquoi il a toujours milité, c’est une tâche que le président lui confiera, mais parler d’un rôle qui lui serait confié autour de l’équipe de France, ce n’est qu’élucubration, a affirmé le président de la FFF.