Sport.fr fait le bilan dans les championnats étrangers à mi-saison. En Italie, la Juventus Turin fonce vers le Scudetto. Tenante du titre, la Vieille Dame écrase la concurrence et semble se diriger vers le doublé. Orphelin de Zlatan Ibrahimovic, le Milan AC s’est trouvé un nouveau prodige avec Stephan El-Shaarawy, révélation du début de saison et capocannoniere à mi-parcours.

La Juventus est repartie en croisade

Grande favorite à sa propre succession, la Vieille Dame a su se renforcer intelligemment en allant chercher des joueurs de Serie A comme Giovinco ou Asamoah, particulièrement en vue depuis le début de la saison. Grâce à un collectif bien rôdé et une défense à trois imperméable (seulement 11 buts concédés en 18 journées), les Bianconeri écrasent le championnat et comptent huit longueurs d’avance sur le premier poursuivant, la Lazio Rome. Les hommes d’Antonio Conte sont également qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

L’Europe a des prétendants

Derrière la Juve, une petite dizaine de clubs se livrent une bataille épique pour décrocher une place qualificative pour les joutes européennes. De la Lazio, deuxième à l’Udinese, dixième, tous les clubs conservent des chances. A condition toutefois de se montrer constant. Alors que la Lazio, l’Inter Milan, le Napoli, la Fiorentina et la Roma se tiennent en quatre points, le Milan AC, et dans une moindre mesure Parme, Catane et l’Udinese, sont un peu distancés mais n’ont pas dit leur dernier mot.

El-Shaarawy, la relève du Milan AC et de la Squadra Azzurra

Succéder à Zlatan Ibrahimovic n’est pas une chose aisée. Allez pourtant demander à Stephan El-Shaarawy ce qu’il en pense. Alors que le Milan AC avait recruté Bojan et Giampaolo Pazzini au poste d’avant-centre, le jeune italo-égyptien ne partait pas favori pour être le taulier de l’attaque. Après quatre mois de compétition, le jeune milanais (14 buts en Serie A) a inscrit deux fois plus de buts que Pazzini (7) et sept fois plus que Bojan (2) ! Seule satisfaction du début de saison moribond de la formation lombarde, El-Shaarawy porte son équipe sur ses épaules. Appelé pour la première fois par Cesare Prandelli pour porter le maillot de la Squadra Azzurra en août dernier, l’attaquant de 20 ans a inscrit son premier but en A contre la France à la mi-novembre.

Le Milan AC a perdu de sa superbe

Il fallait s’en douter, on ne se relève pas facilement des départs de Thiago Silva, Ibrahimovic, Nesta, Seedorf ou encore Gattuso. Pour alléger sa masse salariale, le Milan AC a entamé une grande purge en interne. Une sorte d’auto-sabordage puisque les débuts ont été extrêmement difficiles. Sans El-Shaarawy, les Rossoneri seraient peut-être concernés par le maintien et ne figureraient pas à cette septième place presque flatteuse. Critiqué en Lombardie, Massimiliano Allegri a sauvé sa tête en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Capables de battre la Juventus (1-0) puis de sombrer contre la Roma (2-4), les Milanais se cherchent encore.

Etienne Andurand