Adriano Galliani, le vice-président de l’AC Milan, a estimé jeudi que le football italien était au bord du gouffre financier et que l’élimination de la Ligue des Champions des clubs de la Péninsule était le signal qu’il fallait inverser la tendance. Le football italien risque le gouffre : les trois éliminations en Ligue des Champions sont un signal, a déclaré Adriano Galliani à la radio Kiss Kiss, au lendemain de la sortie de l’AS Roma, de l’Inter Milan et de la Juventus Turin en 8e de finale.

La principale raison de la crise de résultats en Ligue des Champions est économique. Les équipes anglaises, notamment grâce aux stades, ont des rentrées nettement supérieures aux nôtres. L’Angleterre et l’Espagne nous dépassent largement et c’est un grave problème, a-t-il souligné, en allusion au fait que les clubs sont propriétaires de leurs stades. Sans nos propres stades, nous ne serons plus compétitifs à un haut niveau en Europe, a souligné le dirigeant, appelant à inverser la tendance. Il y a dix ans, nous étions les premiers dans le classement (financier) européen et nous payions (pour les transferts de joueurs) alors beaucoup plus que les clubs anglais et espagnols, alors qu’à présent nous devons céder le pas, a-t-il constaté.