Un consortium basé en Thaïlande a pris le contrôle complet de Reading, club de deuxième division anglaise de football en proie à des turbulences après le départ de son actionnaire principal en juin. Anton Zingarevich, qui détenait 51% de parts depuis mai 2012, a quitté le comité de direction en juin. Dans un premier temps, il devait prendre le contrôle total du club mais il avait changé d’avis après la relégation de Reading en deuxième division après la saison 2012-2013.

Les investisseurs, conduits par la femme d’affaires Sasima Srivikorn, avaient manifesté leur intérêt pour Reading en juillet. Mme Sasima deviendra la co-présidente du club avec John Madejski, en place depuis 1990. Trois Thaïlandais se partagent donc Reading avec 50% de parts rachetés par Narin Niruttinanon, 25% contrôlés par Sasima Srivikorn et les 25% restant revenant à Sumrith Thanakarnjanasuth.