La tentative de rachat du club de Chelsea par un homme d’affaires d’Abu Dhabi associé à des investisseurs allemands, rapportée par une site arabe d’informations économiques, a relancé vendredi les spéculations sur le possible désengagement du propriétaire russe, le milliardaire Roman Abramovitch. Selon le Sunday Times, le club vaudrait aujourd’hui plus de 800 millions d’euros.

Comme les précédentes, l’information du site Arabianbusiness.com a été immédiatement démentie par le club, en l’occurrence par l’entraîneur adjoint des Blues, Ray Wilkins.

C’est non, non et non, a déclaré Wilkins. Roman souhaite poursuivre son soutien à Chelsea et ce qu’a dit Peter Kenyon la semaine dernière reste la ligne: le club n’est pas à vendre.

Le propriétaire n’a pas et ne va pas chercher à vendre ses parts dans le club avec lequel il est plus engagé que jamais, a déjà assuré la semaine dernière le directeur exécutif du club Peter Kenyon.

Selon le site Arabianbusiness.com, l’homme d’affaires Souleimane al-Fahim, membre de la direction du Groupe uni d’Abou Dhabi pour le développement et l’investissement (ADUG), propriétaire depuis septembre de Manchester City, serait parti prenante de ce projet de rachat, avec des investisseurs allemands de la société Falcon Equity, basée en Suisse.

Le juste prix

Nous avons étudié la situation de plusieurs clubs européens, et nous faisons de même aujourd’hui avec Chelsea, mais à ce stade, je ne peux en dire plus, a déclaré le patron Falcon Equity, Holger Heims.

Je ne pense pas que quelque chose ne soit pas à vendre dès lors qu’on met le juste prix. Il ne s’agit pas d’acheter une équipe de football mais de faire des affaires, a-t-il ajouté.

Depuis plusieurs jours, la presse britannique bruisse de rumeurs sur un désengagement du propriétaire russe Roman Abramovitch.

Des proches du milliardaire se seraient rendus en Arabie saoudite et à Dubaï pour rencontrer notamment des membres de la famille royale saoudienne, avait ainsi affirmé le Sunday Times, citant des sources dans le Golfe.

Selon le magazine de football FourFourTwo, le milliardaire russe aurait perdu 3 milliards de livres (3,3 milliards d’euros) en raison de la crise, sur une fortune auparavant évaluée à dix milliards de livres (11 milliards d’euros).

Abramovitch avait acheté le club en 2003 pour 60 millions de livres (66,5 millions d’euros) mais il vaudrait aujourd’hui au moins 800 millions de livres (890 millions d’euros), selon le Sunday Times.